Horizon 2022

Horizon 2022

Toute personne s’intéressant à l’évolution de la société, se retrouve devant le constat que ces dernières années une accélération dans un sens Autoritaire à lieu à grande vitesse.

Nous ne pouvons le comprendre qu’en mettant en relation les changements locaux avec les changements mondiaux. Il n’y a pas de Nouvel Ordre, il y a des rapports économiques, des pouvoirs qui s’affrontent et des luttes sociales qui influencent la suite sur le champs socio-historique.

Pour le cas de la France, on peut voir 2 grandes idéologies avec le vent en poupe, 2 idéologies mortifères et totalement dans le cadre du Capitalisme : l’ultralibéralisme et un retour d’idées fascisantes souvent polymorphes. Ils sont en concurrence, mais étant des sous catégories du Capital, il est évident que l’ultralibéralisme sera forcément de la partie, nous assisterons soit à un ultralibéralisme qui acceptera quelques principes d’extrême droite, soit une prise de pouvoir d’extrême droite mais qui sera obligé et sans doute heureux d’adopter l’ultralibéralisme.

L’élection de Macron, qui est la suite logique des différentes politiques qui la précède, dépasse largement son individualité, faire une fixette sur la personne est inutile. Car il est l’agent de l’ultralibéralisme, qu’importe qui est le président, il est en place pour raffermir et réformer en fonction des intérêts du Capital. Pas de Macron, cela aurait été un autre avec les même buts.

l’ultralibéralisme : c’est la forme que prend l’économie de marché, se voulant plus efficace pour l’exploitation, la sauvegarde des privilèges économiques. Le libéralisme classique a également les même objectifs, il est donc idiot de vouloir défendre la petite bourgeoisie ou encore s’opposer aux Banques en pensant que les Industriels sont mieux… La grande différence est que l’ultralibéralisme contient une immense puissance pour créer l’aliénation tant individuelle que collective. Sa doctrine possède une capacité d’endoctrinement, par le biais de sa propagande, de la consommation et de ses bases idéologiques (différents courants économistes en furent fondateur comme l’école de Chicago). L’ultralibéralisme utilise également un nouveau darwinisme-social (s’adapter, évoluer etc).

Les fascismes : c’est la renaissance, le retour des idéologies autoritaires, tyranniques, celles qui souhaitent une poigne de fer. Généralement politique cela peut être aussi le retour du religieux. Profitant de l’absence d’un camp émancipateur et de l’absence de compréhension dans les masses, ils surent profiter de l’incohérence des Gilets Jaunes pour sortir les seuls victorieux de ce mouvement. A cela il y a aussi évidemment la montée du RN, ainsi que la reconstruction de ce qui par le passé était nommé les Rouge-bruns : ceux qui se disent de « gauche » mais sont réactionnaires et autoritaires. La majorité des fascismes a déjà indirectement adopté le modèle économique ultralibéral, les autres ne sont que dans d’autres variantes du Capitalisme. Bolsonaro, le président brésilien représente bien l’extrême droite qui n’a aucun souci avec l’ultralibéralisme.

Pour le cas français, c’est bien 2022 qui est la date butoir ; les élections seront le choix du Capitalisme, et signera un durcissement de nos conditions de vie.

Face à l’ensemble des possibilités mortifères qui arrivent à grand pas, seul la reconstruction d’un camp pour l’émancipation économique et sociale pourra faire face.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.