Service National Universel : formatage moderne

Service National Universel : formatage moderne

« La mise en place d’un Service national universel (SNU) vise à impliquer davantage la jeunesse française »…dans les guerres futures.

L’annonce de la refondation du service national, qui n’a rien d’universel puisqu’il ne concerne que la France, ne mobilise pas beaucoup d’opposition. A tort. Un gouvernement n’investit pas une somme d’argent importante juste pour faire des jolies colonies de vacances. Car c’est comme cela que ce fut vendu et imposé, mi ramassage de papiers et mi jeux en plein air . Pourtant ce SNU contient, dans son exposé, tout le projet des conflits armés à venir.

Il faut s’attarder au contenu pour comprendre le but nuisible et mortifère.

 

Explication du pouvoir ( pris sur gouvernement.fr)

Le SNU n’est pas le rétablissement du service militaire, suspendu en 1997 . Évidemment ce ne pouvait être une copie conforme, la stratégie militaire repose d’avantage sur la technologie 22ans après. La préparation martiale du pion à sacrifier est différente.



Il y a 3 objectifs :

1 Cohésion sociale et territoriale à mettre en lien avec Le SNU doit favoriser le brassage social et territorial et permettre à chaque jeune d’être acteur de sa citoyenneté.

Certes il y a le coté « les gens vont se croiser, apprendre à se connaître » en gros « engagez vous qu’ils disaient » vous verrez du pays et vous vous ferez des copains, soit. Cependant c’est « acteur de sa citoyenneté » qui est important, cette référence issue du champs lexical du cinéma, « acteur », on joue un rôle : l’armée, la guerre cela devient un film. Le bourrage de crâne est en route, on utilise la référence au cinéma pour cacher la réalité sanglante, pour conditionner dans un imaginaire cinématographique afin de ne pas se poser des questions concrètes d’ordre sociale, économique, géopolitique, et surtout camoufler toutes les souffrances que causent les interventions militaires.

 

2 et 3 : Prise de conscience, par chaque génération, des enjeux de la défense et de la sécurité nationale ;

  • Développement de la culture de l’engagement.

Ces 2 points, bien qu’exprimés avec les tournures de phrases adéquates, comme savent le faire les politiciens et les spécialistes du marketing signifient clairement : créer des esprits nationalistes afin de se battre pour la Nation. « devenez de la chair à canons pour cette Patrie divinisée ». Le mot « culture » n’a pas de signification ici-« développement de l’engagement » signifierait la même chose- montre que le gouvernement, Macron en tête, sont formaté par le management du secteur privé, cela fait référence à « la culture du leadership », à la « culture de l’entreprise » bref toute l’ordurerie du spectacle-marchand. Donc c’est le monde du business, ils n’ont aucune référence, aucune capacité à comprendre même de loin ce que sont les conflits humains physiques, la douleur dans les guerres. Ce sont des gens qui sont incapables d’empathie. Se rajoute l’intérêt des généraux , c’est à dire le recrutement, l’Armée Française comme beaucoup d’armées dans le monde de part sa rigidité n’arrive pas à communiquer, à convaincre, à séduire ; les généraux ont donc besoin des spécialistes pour leur fournir le stock humain.

Dans sa chanson « la Marseillaise » Léo Ferré narre bien ce comportement de séduction malsain pour recruter :

J´connais un´ grue qu´a pas d´principes
Les dents longu´s comme un jour sans pain

Qui dégrafait tous les gamins
Fumant leur vie dans leur cass´-pipe
C´est dans les champs qu´ell´ traîn´ son cul
Où y a des croix comm´ des oiseaux
Des croix blanch´s plantées pour la peau
La peau des autr´s bien entendu
Cell´-là on peut jamais la voir
A moins d´y voir les yeux fermés
Et l´périscop´ dans les trous d´nez
Bien allongé sous le boul´vard
Suffit d´leur filer quat´ bouts d´bois
Et d´fair´ leur lit dans un peu d´glaise
Et d´leur chanter la Marseillaise
Et d´leur faire un´ bell´ jambe de bois

 

Il s’en suit sur le site du gouvernement : Les grands principes du Service National Universel

Ils ne seront pas dit… Mais dans quelques mois, ils auront inventé…

A la place des grands principes, il y a un déroulement qui se fait en 2 phases :

La première phase du SNU, dans le prolongement de l’obligation scolaire, constituera l’aboutissement du parcours citoyen … Donc un certain nombre de choses qui devraient être entre les mains de l’Éducation passent entre les mains de l’Armée. Ce n’est pas du tout le chemin pour forger des individus à la réflexion autonome et libre. D’ailleurs « la vie des familles » l’organe de la CAF relate les expériences, les essais de SNU, elle parle de formation au 1er secours, bilan de maîtrise de la langue… Toutes choses qui devraient dépendre de l’École… Mais les politiciens préfèrent fermer les écoles ( maternelles primaires, collèges etc) et filer le pognon aux militaires.



Dans un second temps, chaque jeune sera encouragé, notamment par des mesures d’attractivité variées et ciblées, à poursuivre volontairement une période d’engagement d’une durée d’au moins trois mois, liée à la défense et la sécurité (engagement volontaire dans les armées, la police, la gendarmerie, les pompiers, la sécurité civile). Ici c’est tout simplement le recrutement de soldats. Le SNU étant sans aucun doute sous les ordres de l’Armée de Terre ce n’est sûrement pas les pompiers qui seront mis en avant. Surtout que tout les métiers liés au secours et à l’assistance ( indépendamment de la question militaire- privée ou autres relative à ces fonctions) , des métiers de la sécurité civile (les sapeurs-pompiers en font parti) , sont des métiers qui n’ont pas besoin du SNU, ce qu’ils ont besoin pour recruter, c’est de meilleurs conditions de travail !

Le Service National est fait pour enrégimenter à des fins guerrières. Il y a beaucoup plus d’ados ou de jeunes adultes que la soif d’action pousseraient à aller sauver des vies, que de jeunes psychopathes qui rêvent d’aller massacrer des femmes et des enfants.

Alors comment vont-ils faire ? Tout simplement comme avant, quand l’État voyait arriver les guerres, seules les méthodes de conditionnement seront plus moderne et au goût du jour. Pendant le SNU, les « encadrants » analyseront les capacités de chacun et orienteront subtilement en fonction des besoins du commandement militaire. Bien sur c’est toujours les fils et filles du peuple qui vont en être les victimes, les militaires vont leur promettent un peu d’argent « alors que dans le civil il y a le risque du chômage », « voir du pays » etc… Et puis cela fini par se retrouver dans un pays en guerre qui n’a rien à voir avec les intérêts des pauvres que ce soit ceux du territoires français ou ceux du pays envahi. Puis il y a la mort, le sang, les souffrances et même parfois les tortures, ils se rendront compte, mais trop tard, ceux qui survivront, que ce n’est pas du cinéma . Et tout ça pourquoi ? Pour les intérêts économiques bien réel d’une poignée de capitalistes.

Une petite partie de jeu d’Échecs que font les riches avec les pauvres.

La dernière chose à comprendre c’est que le gouvernement avec le soutien tacite des partis politiques instaure le processus du SNU avec des vues à moyen-long terme, et c’est donc le chemin des guerres auxquelles toute la population subira les conséquences quand bien même la majorité serait pacifiques.



Le Service National « universel » est la plus grande attaque du 21ème siècle sur le territoire français contre l’Internationalisme.

Internationalisme c’est à dire que les peuples, les pauvres, les « déshérités » du monde doivent être unis face aux oppresseurs que ce soit des oppresseurs politiques, économiques ou religieux.



A bas les hiérarchies mortifères

Les Pauvres n’ont pas de frontières

Pour l’égalité sociale et économique.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.