Claude Guillon ou le vote de la médiocrité dite d’extrême gauche !

Claude Guillon ou le vote de la médiocrité dite d’extrême gauche !

Faut- il s’intéresser à Guillon qui appelle à voter pour Mélenchon ?

Étant un peu connu dans les milieux dits révolutionnaires, il est intéressant de voir le discours et le profil d’un homme qui, sous couvert de révolte, en a bien profité pour se créer une petite aura de faux-rebelle.

Notons qu’il fut l’auteur de « suicide mode d’emploi », provocation qui lui permis d’atteindre la petite bourgeoisie, L’absence de la question sociale dans la problématique du suicide dans ce bouquin le fait classer à droite du sociologue Emile Durkheim, voire à l’extrême droite de ce sociologue.

Voyons ce que ce « génie  (oui, il se croit génie) a à nous raconter !

Tout d’abord, il commence par une attaque contre les anarchistes, qui seraient des moralistes identitaires. Niveau moralisme, le père Guillon, vu la suite de son texte, ferait mieux de se taire !

Il prend l’exemple des anarcho-syndicalistes espagnols dans les années 30 qui ont voté pour faire libérer des milliers de prisonniers. Premièrement, la participation aux élections espagnoles en 1936 n’a jamais fait l’unanimité. Pensons notamment au groupe les « amis de Durruti » et les jeunesses libertaires qui furent contre.

Et quand bien même ! Les intérêts au cours d’une révolution où il y a des combats armés permanents face au fascisme, sont bien différents du contexte social et politique actuel. Que l’on soit d’accord ou non avec les anars espagnols de 36 vis à vis de la participation, la relecture des interviews de Garcia Oliver ( qui fut ministre de la Justice) montre à quel point la question fut plus complexe dans une période sanglante, et aussi à quel point Guillon est à coté de ses pompes en faisant cette comparaison fallacieuse. Pour info, Garcia Oliver dit bien que lorsqu’il accepte ce poste, il cesse d’être anarchiste, et que c’est bien la dynamique historique qui les amène à faire des choix stratégiques ( au sens « militaire » du terme). Le même Garcia Oliver qui disait: “Je n’ai pas honte de le dire, je le confesse avec fierté, nous avons été les rois du pistolet ouvrier de Barcelone” et non pas les rois du bulletin de vote!

Preuve à l’appui , Guillon compte il faire libérer des milliers de révolutionnaires avec son petit bulletin de vote mélenchonien ? Mensonge et fumisterie !

Puis vient la classique attaque en « théologie » ,« théo » voulant dire Dieu, on ne voit pas le rapport. Mais cette attaque de religiosité concernant les anarchistes est bien connue de la part de ceux qui rejoignent les rangs réactionnaires. Les premiers à la balancer furent ceux qui ont rejoint Staline, puis ceux qui ont rejoint Mussolini. Le tout par petits intérêts et rêves de gloire… Comme notre Guillon, qui pensant mériter un succès non encore obtenu, compte bien sur l’appui d’un futur « Pouvoir » : allégeance vaut récompense !

Mais regardons la suite… : Pourquoi ?

Il commence doucement, caressant le sens du poil de ses lectrices-lecteurs ( ceux qui achètent les livres). En gros, « Je ne crois pas aux élections, mais je vais voter ». Car oui,Guillon a découvert une subtilité de génie ! Trop gentil, il va nous la dire. On a l’eau à la bouche devant cet immense intellectuel. Guillon ne serait donc qu’un guignol dont la popularité est due à l’apologie du suicide? …

Mais avant, il va faire durer un peu le suspens…

Vient le jugement sur Mélenchon : Guillon est formel, Mélenchon c’est un gros vilain. C’est même très drôle de le voir dire qu’il va voter pour Mélenchon, qu’il qualifie de « vieil admirateur de Poutine », à côté de sa pub : « N’achète pas russe ! ». Attention, n’oublions pas, Guillon fait durer le suspens avant de nous dire sa « subtilité », que dis-je sa « Vérité », sublime !

La suite peut se résumer ainsi : si tu n’es pas d’accord avec Claude Guillon c’est que tu es pour Le Pen, Pire, les Non serviteurs mélenchoniens voteraient réellement Le Pen. Ce n’est pas un calcul bizarre qui ferait dire : c’est comme voter Le Pen ! Il dit « réellement », cela n’a aucun sens, sauf cas de pandémie de somnambulisme où les électeurs se réveilleraient en pyjama à la sortie des urnes.

Passons quelques autres élucubrations pro-gouvernementales, et regardons sa subtilité de génie incompris, le suspens a assez duré !

Son raisonnement affligeant se résume ainsi : «  et bien si Mélenchon est au deuxième tour, les gens de gauche vont voter pour lui » …

Remarquons que Mélenchon ne sera pas au deuxième tour ! Le Capital en a décidé autrement ( voir notre article sur «  le café anarchiste »: le social darwinisme qui vient). Ensuite, rien ne nous informe sur les réactions de la « gauche » lors du second tour. Quant au concept de « gauche », il serait temps de s’en débarrasser, si vous ne l’avez pas encore fait,car il n’est que la gauche du Capital, forçant à se positionner sur l’échiquier étatique.

Mais notre Guillon national ,pardon, nationaliste , a plus d’un tour dans son sac.Il écrit en répondant à un interlocuteur imaginaire :

« Mais enfin, quel sens peut avoir de faire élire Mélenchon s’il faut le combattre par les armes ensuite ?! »

Eh bien, niquedouille, dans le but de nous servir de sa (sale) gueule comme d’un marchepied !»

Délire ! Telle une racoleuse pour le mafioso Mélenchon, Guillon nous sort du « mais oui mais oui, on verra après ».

Pour conclure, Guillon, à travers son article, n’est qu’une soupape de sûreté du Capital. Au lieu de défendre des idées révolutionnaires pour pouvoir- vouloir, les faire passer de la théorie à la pratique, il lèche, il se courbe, il donne un petit coup de coude à Merdenchon «  As-tu vu, je suis avec toi !» Il veut sa petite heure de gloire grâce au politicard, pire il décourage, il attire dans les rangs de la pensée bourgeoise en voulant semer le doute et la confusion.

Il va jusqu’à dire que c’est du matérialisme : belle escroquerie pseudo-intellectuelle…

Effectivement, tout est matière : Les étoiles, les plantes… Mélenchon, Guillon, Zemmour et les connexions neuronales de la connerie…

….

“…Et comme nous pensons que le mouvement de libération doit toujours faire face à l’État, voilà pourquoi nous prônons l’Abstention Active.

Active, c’est à dire que, tout en nous abstenant de la stupidité électorale, nous devons rester vigilants.” DURRUTI

T.



6 réactions au sujet de « Claude Guillon ou le vote de la médiocrité dite d’extrême gauche ! »

  1. même la personne le mieux disposée envers son article y chercherait en vain une raison de… “voter Mélenchon”. L’explication matérialiste (comme il dit) est ici probablement la meilleure : il a voulu occuper l’espace médiatique laissé vacant, par le nommé Philippe Corcuff, en rupture de Fédération Anarchiste. Et voilà c’est pas plus compliqué que ça le matérialisme !

  2. Salut, je pense qu’il faut dépasser ces polémies qui divisent et mettre nos humeurs à contribution de choses moins sérieuses. Ce n’est que mon humble avis.
    Avec respect , amour et anarchie

  3. Vous avez raison, c’est un génie incompris. entre autres lamentables autojustifications de ses propres choix (défendre l’électoralisme est ce justifiable ?), il accuse les autres de mal jouer au jeu électoral. Il aurait dû défendre Mélenchon depuis des années et grâce à son savoir faire moraliste, Mélenchon aurait alors gagné ? ou pas.

    1. … oui d’accord mais c’est un enfant de choeur à côté d’individus comme par exemple le nommé Corcuff qui il y a maintenant plus de vingt ans déjà en appelait à une… “social-démocratie libertaire”, sic, et sans que grand monde ne proteste. Peut-être même de soi-disant anarchistes, affligés d’un pathétique complexe d’infériorité vis-à-vis de l’ex-PC devenu PCF, auront-ils été flattés (!) que ce grrrand écrivain se dise… “de leur côté”. Et ce sont à epsilon près les mêmes qui ont été flattés lorsque le beauf réac Michel Onfray, notre grand hédoniste national, s’est dit… libertaire -là même où il entretenait avec son crédule auditoire un rapport de gourou qui était l’exemple même de ce que tout homme libre et toute femme libre ne peuvent que mépriser. Et si je le dis, c’est que c’est vrai

  4. Salut Bréant, on ne peut que te suivre là où tu dénonces les polémiques qui divisent mais ce n’est pas pour cela qu’il faut fermer les yeux sur tout. Le problème ici posé n’est pas celui personnel de Guillon venu faire son intéressant mais l’existence de pitreries qui à moins d’admettre que rien n’a aucun sens n’ont pas leur place dans un mouvement politique qui se respecte.
    Salut et fraternité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.